Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 février 2015 1 23 /02 /février /2015 18:25

 

 

Le lépreux est dit impur, c’est-à-dire en quelque sorte intouchable ; il doit vivre à l’écart. Il a une maladie de peau.

 

La peau symbolise la relation, ce qui met en contact l’individu avec le reste du monde. Elle est à la fois une limite : la frontière de notre corps, et un lieu d’échanges ; la peau n’est pas hermétique, elle respire, transpire, s’hydrate en contact de l’humidité de l’air… Elle est donc aussi un filtre. La maladie de peau fait perdre tout l’équilibre de ce moyen de relations.

 

Le lépreux est donc exclu, à l’écart, hors du camp. Mais il va tout de même trouver Jésus et s’approcher de lui. Il le supplie à genoux. Son attitude, malgré la distance liée à la maladie, crée un lien spirituel avec Jésus qui est pris de pitié pour cet homme. Spirituellement, émotionnellement, Jésus se laisse toucher par le lépreux. Il le touche et le toucher de Jésus guérit le lépreux.

 

Mais, au lieu d’aller se montrer au prêtre et de rendre grâce à Dieu, le lépreux se met à faire du battage autour de ce miracle, au point que Jésus doit éviter les lieux habités, comme s’il était lui-même un lépreux. C’est maintenant Jésus qui est éloigné des autres. Cela préfigure le moment où il sera condamné et crucifié hors de la ville.

 

Pour nous, cela est porteur de sens :

 

- Qu’est ce qui est impur en nous ? Qu’est ce qui nous met à distance des autres ? Nous arrive–t-il de faire du mal aux autres ou de leur faire peur ?

 

- Qu’attendons-nous de Jésus ?

 

Sommes-nous de ceux qui le prient quand nous nous sentons impurs et malheureux mais qui, une fois en meilleure santé ou quand tout va mieux, le laissent de côté ?

 

Comment pourrions-nous rendre gloire à Dieu davantage même quand nous ne sentons pas qu’il nous touche, même dans l’obscurité des moments où il vient purifier en nous non seulement la peau, mais aussi le cœur, mais aussi les raisons de notre attachement à Lui ?

 

Sommes-nous amis de Jésus seulement par intérêt, parce qu’il nous fait du bien ou parce que c’est Lui... et dans une attitude d’abandon et de confiance ?

 

‘’Je ne cherche pas mon intérêt personnel’’ dit Saint Paul ‘’mais celui de la multitude des hommes, pour qu’ils soient sauvés’’. Cela, qu'une multitude soit sauvée, c’est le désir de Jésus-Christ, c'est le motif pour lequel il a donné sa vie. Aimer le Christ, c’est chercher et vouloir ce que Lui, Il veut et désire.

 

Ainsi, nous avons demandé dans la prière d’ouverture de la messe ‘’Dieu qui veut habiter les cœurs droits et sincères, donne-nous de vivre selon ta grâce, alors tu pourras venir en nous pour y faire ta demeure’’. C’est cela, avoir le cœur purifié et habité par l’amour de Dieu, un amour désintéressé et vraiment sincère.

 

 

Amen

 

 

L'évangile est en pièce jointe ci dessous : CLIQUER

Partager cet article

Repost 0
Published by paroissesaivntjeandelatenareze47
commenter cet article

commentaires

          

   Bienvenue sur votre Blog !

 

 

                 

Categories